La fellation


Par Carine F.

“La recherche incessante du plaisir sexuel a donné naissance à de nombreuses pratiques parmi lesquelles la fellation, la plus prisée des caresses buccales par les hommes. ”


page accueil bien faire l'amour à un homme
articles bien faire l'amour à un homme
formations en vidéo bien faire l'amour à un homme
contact  site bien faire l'amour à un homme
Comment faire une fellation ?


La recherche incessante du plaisir sexuel a donné naissance à de nombreuses pratiques parmi lesquelles la fellation, la plus prisée des caresses buccales par les hommes. Cette pratique qu’on appelle poétiquement flûte enchantée, porte également le doux nom de gâterie, et ceux, plus familiers, de pipe, pompier ou turlutte. Elle se pratique aussi bien lors des préliminaires que durant certaines positions sexuelles comme la position 69. Comment faire une bonne fellation et rendre son homme complètement fou ?

Lorsque le mot fellation nous fait monter le rose aux joues


La fellation peut être tour à tour une caresse buccale ou une relation sexuelle orale dont l’excitation du pénis se fait à l’aide de la bouche, de la langue et des lèvres. Rentrée dans les mœurs depuis peu, cette pratique, autrefois réservée aux « dames de petite vertu » a déjà été expérimentée par près de 78% des françaises ! Si en théorie, la fellation a pour but de reproduire le coït lorsque le pénis de l’homme est inséré dans la bouche de sa compagne et qu’elle effectue des mouvements de va-et-vient, cette pratique ne se limite pas à des mouvements mécaniques et monotones. Le plaisir de la fellation est optimisé en fonction de la variation du rythme des mouvements, les caresses, les sucements, le titillements, la variation d’intensité des frottements, entre autres.

La caresse sexuelle qu’est la fellation, très prisée des hommes et de plus en plus populaire, vient d’un mot latin (fellare) qui signifie « sucer ». Durant cette pratique sexuelle, l’homme se tient en irrumation issu d’un mot latin (irrumare) qui signifie « donner à téter »… On l’aura compris, cette étape généralement utilisée lors des préliminaires a tout pour les ravir. Si les hommes en raffolent tant c’est bien parce qu’ils peuvent prendre du plaisir en restant passif. En outre, rien qu’au niveau de leur sexe, les hommes comptent pas moins de cinq zones (érogènes) très sensibles… qu’une langue et une bouche expertes peuvent titiller au point de rendre fou. Ces zones érogènes sont les testicules qui doivent être maniées délicatement, le frein, la hampe, située entre la couronne et la base de la verge, la couronne, la partie charnue qui entoure le gland, le gland (l’hypersensible). Bien qu’il s’agisse d’une caresse buccale, on n’en est pas pour autant à l’abri de maladies et infections sexuellement transmissibles. Si on n’est pas sûre de son partenaire, il vaut mieux se servir d’un préservatif, car en cas de toute lésion buccale, le risque de transmission est bien réel.

La fellation… ou l’art de ne pas avoir sa langue dans la poche


Depuis les années 70, la fellation est entrée dans les mœurs. Cette pratique sexuelle jusqu’alors réservée aux professionnelles du sexe (pornographie et prostitution), s’est démocratisée, banalisée et répandue. Rien qu’en France, près de 90% des jeunes femmes âgées de 25 à 39 ans ont fait l’expérience de la fellation. Aujourd’hui, la fellation fait partie des pratiques régulières des couples et semble être devenu un plaisir incontournable pour la plus grande majorité des hommes. Même si d’après une étude 10-20% de personnes (même chez les jeunes), n’en sont pas adeptes, la fellation contribue aujourd’hui à une vie sexuelle épanouie de beaucoup de couples. Si certaines peuvent être rebutées, les autres se prêtent à la pratique de bonne grâce, pour faire plaisir, pour s’y coller comme tout le monde ou tout simplement parce qu’elles aiment (et l’assument) jouer de la flûte enchantée.

Comment la fellation, solide vecteur du plaisir au masculin, peut-elle contribuer à une vie sexuelle épanouie, et par ricochet, être un ciment du couple ? C’est une pratique qui permet de booster la libido, de dénouer et apaiser les tensions, car en le faisant, on montre qu’on accepte le désir de l’autre, qu’on a envie de lui faire plaisir. En outre, durant la fellation, les hommes se sentent honorés, virils et irrésistibles. Cela booste leur coté narcissique pendant qu’ils se font dévorer, avaler par leur partenaire… Pourtant, aux dires de certains sexologues, le rapport de force pencherait plus du côté de la femme plutôt que du côté de l’homme. Même si la position (irrumation) rappelle la domination masculine, l’homme n’est jamais aussi vulnérable qu’à ce moment, son pénis dans la bouche de son compagnon, livré à son propre plaisir, à sa volonté. C’est d’ailleurs pourquoi certaines femmes s’en servent comme arme de dissuasion, de négociation ou pour se faire pardonner quelque chose. D’ailleurs les filles de la série de Sex & The City le résument si bien en une phrase: « quand on les suce, on est à genoux, mais, en même temps, on les tient par les couilles ».

La pipe… Pourquoi les hommes en raffolent-ils ?


Plaisir absolu pour beaucoup d’hommes, la fellation est assurément le plus grand plaisir et le plus beau cadeau qu’une femme puisse leur offrir. Les hommes raffolent de la fellation parce que :

La fellation, excellent préliminaire : avant la pénétration vaginale, la fellation permet à l’homme d’être mis en condition, d’être bien excité, puisque dans la position qu’il occupe, il a la possibilité de jouir de la vue du corps nu de sa partenaire. En outre, en raison de la stimulation intense de la partie du cerveau qui contrôle le désir, les artères sont plus dilaté, la pression et le débit sanguins sont à leur maximum, permettant ainsi une augmentation du volume du pénis

La fellation, pour un plaisir intense : cette pratique procure des sensations intenses et originales, beaucoup plus intenses que la pénétration vaginale

La fellation, ultime preuve d’amour : pour bon nombre d’hommes, la fellation est une preuve d’amour de la part de leur partenaire… à condition que cette dernière le fasse avec plaisir, sans contrainte ni dégoût. Lorsque la femme peut le prendre dans sa bouche et en plus, avaler son sperme, l’homme interprète ça comme une déclaration d’amour

La fellation, un exquis plaisir : durant cette pratique, le plaisir de l’homme est à son summum parce qu’il peut s’abandonner complètement aux bons soins de sa partenaire… et que la bouche se révèle être un organe plus chaud, plus doux, plus rembourré et plus précis que le vagin. La langue de la partenaire peut stimuler avec précision des zones très sensibles du pénis pendant qu’elle prodigue des caresses anales et à l’intérieur des cuisses. En outre, la bouche est dotée de capacités motrices et est composée d’une dizaine de petits muscles qui permettent de sucer, serrer, baiser… contrairement au vagin

– La fellation permet à l’homme de se réconcilier avec son sexe, surtout si sa taille ou sa forme le complexe. Le fait que sa partenaire l’accepte tel qu’il est lui renvoie le message qu’il est forcément acceptable

La fellation et le narcissisme masculin : aucune autre pratique sexuelle comme la fellation ne permet autant aux hommes de se sentir valorisés. Durant l’acte, lorsque la femme accepte de les recevoir dans sa bouche, l’homme peut pleinement sentir tout l’estime de sa compagne, cela lui renvoie une image très valorisante de sa propre personne. En plus d’être ressenti comme une preuve d’amour, la fellation est pour l’heure, une preuve d’estime, car si une femme accepte d’accueillir le sexe de son partenaire dans sa bouche, cela signifie qu’elle lui accorde une réelle importance.

Faire une fellation… étape par étape


Aucun mode d’emploi pour une fellation parfaite n’existe et pour cause, l’important est de se laisser aller à ses désirs, son imagination et ses envies. Mais dans tous les cas, la fellation sera toujours meilleure si on la combine avec des caresses manuelles. Pour réussir à faire grimper son partenaire au rideau, il faut observer ses réactions… et surtout, s’amuser. Il ne s’agit pas uniquement d’effectuer un mouvement mécanique à un rythme constant….

Adopter la bonne position : Si la position la plus commune est celle où l’homme se tient debout et la femme agenouillée devant lui, d’autres positions existent à l’instar de la position 69. Une autre position idéale pour la fellation est celle où l’homme est allongé sur le dos pendant que la femme s’agenouille entre ses jambes (position très confortable pour les deux partenaires). Une autre position est celle où l’homme est assis et la femme est à genoux entre ses cuisses

L’Eveil. Avant d’accueillir un homme dans sa bouche, il est très important que celui-ci soit déjà en érection sinon ça ne sera pas agréable, d’où l’intérêt des préliminaires

Les Préliminaires : Les préliminaires sont très variés et se résument essentiellement aux caresses et massages. Rien qu’avec les ongles, par exemple, il sera possible de créer des vibrations à travers son pantalon ou le caresser avec tendresse. Il faut stimuler les zones sensibles du pénis, faire varier l’intensité et la pression avec les mains. A cette étape de la fellation, il faut veiller à ce que les mains soient douces et ne pas hésiter à les lubrifier avec une huile de massage par exemple. Les mains servent surtout à masturber l’homme, en faisant une pression, plus forte lorsqu’elle redescendant le long de la verge que lorsqu’elle remonte

La Mise en bouche. A cette étape de la fellation, les mains ne doivent plus avoir de contact avec le pénis. Débuter avec de doux baisers, du bout des lèvres, le long de la verge, tout en jouant avec le souffle, puis, passer le bout de la langue… le tout, en s’arrêtant au niveau du gland pour accroître le désir de l’homme. La fellation est amorcée lorsqu’on passe la langue sur le frein du pénis et autour de la couronne… puis, qu’on s’autorise à lécher, suçoter le gland avec douceur. Enfin, mettre délicatement le sexe dans la bouche : tout en évitant de le mordre… Pareillement, tout comme une pénétration vaginale sans lubrification est très désagréable, mettre un sexe en bouche sans s’assurer qu’il soit lubrifié est également déplaisant. A défaut de lubrifier le pénis, il faudra humidifier les lèvres et la bouche. A partir de ce moment, on peut accompagner la fellation avec des caresses manuelles

Varier le rythme : Lorsqu’on est en plein dans la fellation, il est important de trouver son rythme. Généralement, on débute en douceur avant d’accélérer au fur et à mesure. L’aspiration et la succion par la bouche doivent également se faire en douceur, avant d’être plus intenses, plus fortes. Au gré de sa fantaisie et de ses envies, on peut nuancer, moduler ou amplifier la pression, la vitesse, le mouvement et la tension

Insister sur les zones érogènes : pour décupler son plaisir, il faudra insister sur les zones les plus sensibles de son sexe, notamment le frein, le gland, riche en capteurs érogènes, et la couronne qui relie la tige au gland. Durant cette étape, il ne faut pas hésiter à câliner ses bourses et la zone située entre ses cuisses ainsi que son scrotum à coups de langues ou de caresses de la main et des ongles. Lorsque l’homme est à son comble, il est important de savoir reconnaître les signaux de l’éjaculation à venir… l’urètre se contracte et le gland gonfle

Etape Post-Ejaculation. Lorsqu’on sent que l’orgasme arrive, une question cruciale se pose : Avaler ou Pas ? Cela dépend de ses propres envies. Certaines seront dégoûtées à l’idée même d’avaler du sperme tandis que d’autres n’auront pas froid aux yeux. Dans tous les cas, qu’on avale ou pas le sperme, la fellation n’est pas un échec pour autant. Le tout est de ne pas se forcer et de dialoguer avec son partenaire. Ainsi, il sera possible pour le partenaire de se retirer à temps avant de jouir ou à défaut, de le laisser jouir dans la bouche avant de recracher le sperme.

Le secret d’une fellation parfaite ?


Pas besoin d’être une « professionnelle du sexe » pour savoir comment faire une fellation. Juste quelques astuces pour réussir à le faire grimper au rideau, parmi lesquelles : repérer ses points sensibles (érogènes), adopter la bonne position, adopter le bon rythme, sublimer le plaisir avec sa bouche, être une virtuose de la langue, savoir jouer avec ses lèvres et reconnaître les signes avant-coureurs de l’éjaculation pour savoir si oui ou non, on reçoit son sperme dans la bouche.