L’art ultime du cunnilingus


Par Gildas D.

“Pour la plupart des femmes, le cunnilingus représente la caresse ultime, celle qu’elles rêvent de se voir prodiguer, et qui, bien réussie fait vite grimper l’amant dans le classement des « bons coups ». “


page accueil bien faire l'amour
articles bien faire l'amour à une femme
formations en vidéo bien faire l'amour à une femme
contact  site bien faire l'amour
 L’art ultime du cunnilingus

Pour la plupart des femmes, le cunnilingus représente la caresse ultime, celle qu’elles rêvent de se voir prodiguer, et qui, bien réussie fait vite grimper l’amant dans le classement des « bons coups ». Malheureusement, non seulement certains hommes éprouvent des réticences à s’adonner à cette caresse intime, mais beaucoup parmi ceux qui ont le courage de le faire s’y prennent mal. Les experts estiment pourtant que 8 femmes sur 10 parviennent à la jouissance grâce à cette technique, contre moins de 3 sur 10 par pénétration classique. Maîtriser l’art du cunnilingus peut donc être des plus utiles pour un homme.

Cunnilingus n’est pas « clitolingus »


Pour beaucoup d’hommes, faire un cunnilingus à une femme revient à s’attaquer à son clitoris de long en large avec la langue et à ne faire que ça. Certes, il s’agit d’un organe hautement érogène mais ce n’est pas un joystick non plus. Pour en revenir à sa définition, le cunnilingus consiste à stimuler les « organes génitaux » de la femme avec la bouche. Cela inclut toute la géographie environnante et non pas seulement l’organe clitoridien : la vulve, les lèvres, l’entrée du vagin, les points culminants, le mont de Vénus et même les cuisses.

Commencer au bon moment


Il est très désagréable pour une femme qu’un homme lui « dévore » d’entrée le sexe alors qu’il ne l’y a pas préparée. L’idéal est en effet de commencer par caresser et « pré-chauffer » suffisamment votre partenaire en visitant tous les fondamentaux de la mise en condition. Pour ouvrir la voie à la jouissance, il faut en effet que la zone soit bien humide et gonflée.

Les conditions idéales pour réussir un cunnilingus


Les détracteurs du cunnilingus évoquent souvent trois raisons : la femme qui ne s’ouvre pas complètement, les odeurs et les poils. Sachez messieurs que si en ce qui vous concerne, vous n’avez aucun mal à tendre joyeusement votre perche aux fins d’une fellation, il en va autrement pour les femmes qui sont plus secrètes. Susurrez-lui à l’oreille des mots doux qui évoquent votre intime désir de la lécher et elle se laissera faire. En ce qui concerne les odeurs, une séance « câlins » préalable sous la douche devrait suffire. Mais ne lui faites surtout pas savoir que c’est là l’objet de la douche. Enfin, si elle n’est pas très encline à l’épilation régulière, utilisez vos mains pour aplatir les poils autour de la vulve et ainsi faire ressortir davantage le clitoris.

Le cunni ultime, étape par étape


Voici pour vous la méthode infaillible pour faire frémir jusqu’à l’extase n’importe quelle femme avec votre langue :

Ne bondissez pas sur son sexe, approchez-vous-en délicatement. Si elle ne s’ouvre pas spontanément, c’est qu’elle n’est pas totalement prête. Continuez donc les préliminaires

Pour être efficace, un bon cunnilingus doit durer au moins 5 minutes, donc mettez-vous dans une position confortable et prenez votre temps.
Toutefois, le rythme devra rester constant.

Commencez par lécher de bas en haut en vous attardant progressivement sur la région du clitoris

– Pour stimuler son petit bouton, vous devez le sucer entre vos lèvres comme si vous l’aspiriez. Vous pouvez vous servir de vos mains pour bien écarter ses lèvres.

– Pendant que vous la sucez, vous pouvez aussi masser son clitoris par les bords en pinçant délicatement sa vulve. C’est une sensation qu’elle va sûrement adorer.

– Gardez pour finir en mémoire qu’après l’orgasme, le clitoris se comporte comme le pénis : il devient sensible et douloureux. Donc, arrêtez-vous dès qu’elle a joui.