Le sexe pendant la grossesse


Par Carine F.

“Aussi bien les femmes que les hommes se sont déjà posés un certain nombre de questions concernant leur vie sexuelle lorsque bébé pointe à l’horizon. Est-ce que cela sera toujours aussi bien que d’habitude ? Le bébé ne risque-t-il rien ?”


page accueil bien faire l'amour
articles bien faire l'amour à une femme
formations en vidéo bien faire l'amour à une femme
contact  site bien faire l'amour
Le sexe pendant la grossesse


Aussi bien les femmes que les hommes se sont déjà posés un certain nombre de questions concernant leur vie sexuelle lorsque bébé pointe à l’horizon. Est-ce que cela sera toujours aussi bien que d’habitude ? Le bébé ne risque-t-il rien ? Pendant plusieurs années, les couples cessaient toute activité sexuelle de peur de provoquer une fausse couche ou une infection lors de la grossesse. De nos jours, de nombreuses études ont suffisamment démontré que le sexe n’avait aucune incidence négative tant sur la vie du bébé que celle de la maman. A moins qu’un risque ne soit expressément signalé par un médecin, la relation sexuelle ne comporte aucun risque. Signalons toutefois que le sexe durant la grossesse ne se limite pas uniquement au coït. Dans tous les cas, pour se rassurer, le mieux est de contacter son médecin afin de recevoir plus d’amples explications et des conseils avisés.

La sexualité pendant la grossesse


Lorsqu’une femme tombe enceinte, son corps s’en trouve modifié pour permettre à son bébé de bien se développer et venir au monde. Elle secrète durant ces 9 mois le GCH, une hormone spécifique à la période de grossesse et qui a des influences sur son comportement et même sa vie sexuelle. Que vous ayez une libido développée ou pas, les relations de couple surtout sexuelles sont modifiées pendant cette période. Ces 9mois peuvent alors très vite devenir un calvaire pour ces messieurs qui se sentent parfois délaissés, abandonnés à eux-mêmes.

Symptômes de la grossesse : Tous les changements physiques, émotionnels et même hormonaux ne sont pas toujours dus à la présence d’une grossesse. Certains facteurs comme le stress, l’anxiété, la personnalité et les habitudes, et même la peur, peuvent modifier les habitudes chimiques et vous laisser croire en une potentielle bonne nouvelle. les manifestations d’une grossesse sont très nombreuses et différents d’une femme à une autre dont voici les principales.

L’absence des règles : l’absence de menstruation est le signe le plus sûr d’une potentielle grossesse. Cependant, elle nécessite d’être en présence d’un cycle menstruel régulier. Si vous constatez un retard, il serait peut-être temps de vous acheter un test de grossesse.

Les seins gonflés et douloureux : la sensibilité des seins est l’un des signes d’une grossesse. Cette douleur disparaitra au fur et à mesure.

Les nausées : ce ne sont pas toutes les femmes qui sont sujettes aux nausées. Elles apparaissent chez certaines au bout de quelques jours et chez d’autres après des semaines. Les femmes les plus touchées par ce symptôme y font face tout au long de la journée et même parfois dans la nuit.

Des envies fréquentes de faire pipi : si vous êtes enceinte vous aurez à vous rendre au petit coin plusieurs fois par jour et cela risque certainement d’éveiller la curiosité de plus d’un. Mais sachez que cela est du a la production de l’hormone GCH (Gonadotrophine Chorionique Humaine).

Une grande fatigue : la fatigue prise toute seule ne peut pas être défendu de façon irrévocable comme un symptôme de grossesse. Mais associé à d’autres symptômes oui. C’est une étape incontournable que connaissent toutes les mamans.

Impact de la grossesse sur la sexualité. Nombreux sont les couples qui s’interrogent sur leur vie sexuelle lorsqu’un bébé manifeste sa présence. Toutes les femmes bien qu’ayant sensiblement la même constitution physique réagissent différemment en fonction des situations. Elles se sentent différentes, fragiles et vulnérables. Leur corps change, elles se sentent vulnérables, car peu habituées à cette image d’elles et ressentent le besoin d’être rassurées. La production de l’hormone de grossesse GCH augmente la libido chez certaines femmes ou au contraire leur coupe l’envie de faire l’amour. D’autres par contre jouent la carte de la prudence et décident de stopper complètement toute activité sexuelle de peur d’heurter qu’une quelconque façon le bébé. Des études ont démontré que l’acte sexuel n’avait en aucun cas une influence sur le processus de croissance de l’enfant. D’autre part, il est rappelé qu’il est nécessaire d’entretenir une activité sexuelle constante et régulière, car cela permettra au couple de garder le contact pendant la grossesse, mais surtout au papa de se sentir concerné et impliqué jusqu’à l’arrivée du bébé.

La grossesse change tout, bouleverse tout et modifie les codes et les repères du couple. Les envies et les besoins sont différents, et les manières de les satisfaire également. La sexualité ne se résume pas en un acte sexuel uniquement. La sexualité renferme tous les gestes tendres d’amour et d’affection qu’un partenaire peut avoir envers sa moitie. Au fur et à mesure que le ventre s’arrondit, les méthodes doivent être différentes ainsi que les positions lors de vos galipettes.

Les positions préférées des femmes enceintes


A bas les tabous, les préjugés et les idées reçues !!! Si votre grossesse se déroule normalement, il n’y a pas de raisons de cesser toute activité sexuelle. La venue d’un enfant au monde est une chose merveilleuse qui bouleverse déjà tous vos repères de couple. Le seul moyen de garder la flamme durant cette longue aventure est de garder le contact et de continuer à partager des moments d’intimité. Bien que vos habitudes soient un tout petit peu chamboulées, malgré les nausées, la fatigue et les douleurs, le ventre qui prend du volume, vous devrez vous adapter et trouver des solutions qui vous conviennent tous les deux. Par ailleurs, le sexe vous permet de vivre sereinement la grossesse et d’explorer des positions parfois jamais tenté. De plus, il est plus facile de continuer la pratique sexuelle après l’accouchement si vous ne vous êtes jamais arrêté. Voici quelques positions préférées des femmes enceintes reparties en fonction des trimestres.

Le 1er trimestre :

Durant cette période du 1er trimestre, la femme fait à peine la paix avec son corps. Elle est sujette à des angoisses permanentes liées à son état. Pour se relaxer et se détendre, elle a besoin de rester en contact avec son partenaire. Au cours de ces ébats amoureux et à ce stade de la grossesse, presque toutes les positions sexuelles sont encore possibles.

La position du lotus : dans cette position, l’homme est assis jambes tendues. la femme elle est assise sur lui et l’entoure de ses jambes. Cette position est idéale pour le 1er trimestre ou la femme jouit encore d’une certaine mobilité.

La position de la courtisane : la femme est assise au bout du lit ou de tout autre objet ou elle se sent le mieux à l’aise. Elle écarte les jambes et son partenaire se tient à genoux, entre ses jambes. Cette position permet à la femme de ne pas trop se fatiguer.

La position du tape-cul : les deux partenaires sont couches l’un face à l’autre. La femme pose ses deux jambes par-dessus celles de son compagnon et les deux se tiennent par les mains. Cette position est idéale car son ventre n’est pas gêné. Par contre, elle est déconseillée en cas de danger de fausse-couche.

La position de la belle endormie : c’est l’effet de surprise qui fait tout le charme de cette position. L’homme surprend et prend sa belle endormie dans son sommeil. Attention tout de même aux gestes brusques car la fatigue et l’hypersensibilité sont encore présentes.

Le 2eme trimestre :

Ca y est, fini les nausées!!! Vous vous sentez nettement mieux mais votre ventre s’arrondit de plus en plus et augmente la distance entre votre conjoint et vous. Le ventre se fait lourd et arrivent d’autres petits désagréments liés à votre état. Pas de panique, de nombreuses solutions existent pour vous détendre et vous permettre de toujours garder le contact avec votre chéri.

La position de la balançoire : elle est équivalente à la position de l’Andromaque, mais renversé. L’homme est allongé sur le lit, la femme est dos a lui, elle s’accroupit et se maintient en prenant appuie sur ses jambes. La femme a la possibilité de changer sa posture si elle ressent une certaine gêne due a son utérus rétro versé ou pour tout autre raison.

La position de l’enclume : la femme est allongée sur le dos et lève ses jambes jusqu’aux épaules de son homme qui lui se met a genoux face a elle. Toujours faire attention aux sensations de gêne ou d’inconfort exprimées par la femme.

La position de l’amazone : dans cette position, l’homme est allongé sur le lit, la femme s’assoit sur son conjoint et pose ses jambes d’un seul coté. Vous pourriez varier les sensations en l’effectuant pendant que votre homme est assis.

La position de l’Andromaque : l’homme est allongé, la femme s’assoit sur lui et de face. Pour varier votre plaisir et pour plus de confort, renversez-vous légèrement vers l’arrière et maintenez-vous en posant les mains sur les cuisses de votre partenaire.

Le 3eme trimestre :

Dans cette période du processus de grossesse, c’est la femme qui a le contrôle. Votre partenaire vous suit, c’est vous mener la danse et les échanges. Tout est fait selon votre rythme car votre ventre se fait de plus en plus lourd et il doit tout faire pour que vous vous détendiez et que vous passiez ces dernières semaines dans la sérénité.

La position en équerre : pour un meilleur confort et éviter les douleurs dues à la lourdeur du ventre, la femme se couche sur le dos, passe ses jambes au-dessus de son partenaire qui lui se glisse en dessous d’elle, perpendiculairement et sur le côté afin de la pénétrer.

Les petites cuillères : cette position offre très peu de liberté de mouvement à la femme. Le conjoint est allongé, la femme dos à l’homme, vient se mettre contre lui. Cette position est profitable aux hommes car ils peuvent caresser en même temps le corps de leur partenaire.

La position perpendiculaire : elle est un peu laborieuse et peu demander un petit effort de votre part sur la durée. Vous êtes allongée les jambes écartées, l’homme est couché sur le côté, repli légèrement une jambe et vous soutient la tête d’un bras. La femme elle entoure d’une jambe la hanche de son homme.

La levrette : à genoux, dos à votre jules, vous vous laissez envahir par le plaisir. Cette position est idéale car elle ne vous comprime pas le ventre, mais surtout donne la liberté à votre partenaire de vous toucher et de vous donner plus de plaisir en se baladant vers votre clitoris par exemple.

Les risques du sexe pendant la grossesse


Plus de 50% de couples décident par eux même de mettre un terme ou de réduire le nombre de rapports sexuels pendant la grossesse de peur de faire mal au bébé, provoquer un accouchement prématuré ou de fissurer la poche des eaux. Il n’y a pas de risque que par vos séances de galipettes votre bébé arrive plus tôt parce qu’il est très bien protégé par la muqueuse utérine et ses muscles, ainsi que le liquide amniotique. Par contre pendant l’orgasme, ou peu après, il se peut que votre bébé se mette un peu en mouvement. Ne craignez rien. Il réagit simplement à l’accélération de votre rythme cardiaque. Cependant, quelques cas retiennent notre attention et peuvent faire l’objet d’une interdiction de rapports sexuels avec pénétration.

Un placenta praevia : c’est l’un des cas principal de cessation d’activité sexuelle. Cette interdiction survient lorsque le placenta qui constitue l’enveloppe protectrice de votre bébé n’est pas la ou il devrait être c’est-à-dire dans le haut de l’uterus. Il entraine des complications et des hémorragies sévères lors du troisième trimestre de grossesse. Toujours consulter son médecin spécialiste pour être informé de la procédure et des précautions à prendre.

La succion des mamelons : lors de la succion des mamelons, l’ocytocine est secrétée. C’est une hormone capable de déclencher des contractions lorsqu’il y a un risque d’accouchement prématuré.

Le saignement vaginal ou spotting : ce sont des écoulements de sang de votre vagin plus ou moins abondants. Il survient généralement en début de grossesse. Votre médecin vous conseillera certainement d’arrêter les rapports sexuels jusqu’à votre troisième mois de grossesse. Du moins le temps pour votre bébé de bien s’accrocher a l’utérus.

Incompétence cervicale : c’est l’incapacité pour votre utérus de conserver une grossesse jusqu’à son terme. Elle se manifeste par la dilatation du col de l’uterus et peut entrainer des fausses-couches et des naissances prématurées.

Risques d’infections : pendant la grossesse, la femme est fragile et vulnérable. Elle, ainsi que son compagnon doivent mettre l’accent sur une hygiène irréprochable pour préserver la santé de la maman et celle du bébé.

La question de la sexualité pendant la grossesse est une question à laquelle tous les couples font face. Cette question demeure à cause du sentiment supposé de gêne à l’enfant lors des rapports. Cela n’en est rien puisque de nombreuses études démontrent que l’enfant durant tout son processus de croissance est protégé contre toute potentielle attaque.