Les bienfaits du sexe sur la santé


Par Carine F.

“Qu’il soit pratiqué seul ou en couple, le sexe semble être assez bénéfique pour l’organisme.”


page accueil bien faire l'amour
articles bien faire l'amour à une femme
formations en vidéo bien faire l'amour à une femme
contact  site bien faire l'amour
Les bienfaits du sexe sur la santé


De nombreuses études crédibles ont réussi à prouver qu’il existe un lien entre l’état de santé général de l’Homme et la pratique, tout comme la fréquence d’activités sexuelles. Tous les spécialistes s’accordent à dire que le sexe a des vertus extrêmement surprenantes sur la santé de l’Homme.

Pourquoi le sexe est bien pour la santé


Le sexe ou l’activité sexuelle ne se résume pas uniquement à la pénétration vaginale, mais peut aller d’un simple toucher tendre aux caresses, aux câlins et aux baisers langoureux. Qu’il soit pratiqué seul ou en couple, le sexe semble être assez bénéfique pour l’organisme. Des études ont confirmé que faire l’amour, contribue à la longévité de l’être humain. En effet, le coït est un sport comme un autre qui assure ainsi une bonne condition physique. Combiné à l’effet que l’activité sexuelle a sur l’état d’esprit, les amants se sentent à l’aise et mieux dans leur peau. Certains sexologues tels que Pascal De Sutter démontre que les gens plus heureux vivent plus vieux. Une autre étude menée pendant 25 ans sur 270 sujets à la Duke University a montré que plus les hommes faisaient l’amour, plus ils vivaient longtemps.

Ainsi les Hommes qui feraient l’amour moins d’une fois par mois présenteraient deux fois plus de risques de mourir dans les dix prochaines années. Ceci dit, la masturbation a autantde bienfaits que le sexe à deux. D’après une étude réalisée en 1988, l’autostimulation génitale augmenterait le seuil de tolérance à la douleur et aurait des effets anti-inflammatoires. En outre, le plaisir physique rend heureux, ce qui est traduit dans notre système nerveux et renforce le système humanitaire. Le plaisir est une source d’énergie qui maintient un bon équilibre hormonal. Pendant les rapports sexuels, notre corps libère l’ocytocine, l’hormone qui nous met dans tous les états. Boostée par les caresses, il atteint son niveau maximal dans le sang, il se déclenche alors une explosion de plaisir : c’est l’orgasme. La production d’ocytocine va stimuler à son tour la sécrétion de la dopamine et d’endorphine, des hormones du plaisir et du bien-être. C’est pourquoi après des ébats sexuels on ressent cette sensation de bien-être : calme, réduction du stress et de l’anxiété et l’envie de dormir.

Au-delà de la dimension coquette d’une jeunesse préservée, les études sur le sujet sont unanimes quant aux bienfaits à la fois psychiques et physiques du sexe chez l’homme et la femme. Chez la femme enceinte, c’est l’ocytocine qui déclenche l’accouchement et développe l’attachement mère-enfant. Chez les hommes, le sexe est visiblement meilleur pour la santé et il l’est encore plus quand il le pratique avec une maîtresse, surtout si le rapport sexuel en question doit avoir lieu dans un endroit secret. Les rapports extraconjugaux font monter l’adrénaline et plus le plaisir est intense plus c’est bien pour l’organisme.

Le plaisir sexuel…le remède naturel


Le sexe est probablement une excellente source de plaisir mais pas uniquement. En effet, avoir des rapports sexuels permet entraîne de nombreux effets bénéfiques sur l’organisme, le psychisme et le moral. Il faut faire en moyenne l’amour une fois par jour pour bénéficier des vertus du plaisir sexuel.

Une résistance physique : Une activité sexuelle régulière, c’est aussi un bon moyen simple et agréable de faire de l’exercice physique. En effet, vous avez sans doute remarqué que le puissant plaisir provoqué par la symbiose charnelle entre deux corps fait transpirer, ça fatigue, ça essouffle, bref, c’est du grand sport ! D’après certaines études, chaque ébat d’intensité normale peut faire perdre environ 3,6 kcal par minute. Mais sachez que l’acte sexuel ne vous dispense pas d’un passage en salle de sport parce que en effet une étude de 2008 montre que les exigences physiques de l’activité sexuelle sont à la fois modérées et de courte durée, ce qui diminue ses bienfaits pour notre santé.

La jeunesse pour longtemps : Au delà de votre super forme physique, le sexe ralentira votre processus de vieillissement. Au moment de l’orgasme, le corps sécrète une hormone tant convoitée : la déhydroépiandrostérone plus connue sous le nom de la DHEA qui a plusieurs effets positifs sur le corps. Elle est réputée pour être la formule naturelle miracle anti vieillissement. Le sexe stimule également la production du collagène qui raffermit la peau et lui apporte souplesse et fermeté. Adoptez des relations sexuelles quotidiennes, votre circulation sanguine ne sera que meilleur et vous verrez que vous garderez votre joli visage tout jeune pendant de bien longues années. Par la même occasion vous ralentirez l’apparition des rides sur le visage. Faites vous-même votre propre étude autours de vous et vous verrez que les personnes qui font l’amour trois fois par semaine au moins ont l’air plus jeunes. Fairel’amour répare les tissus du corps ce qui contribue a gardé une peau plus jeune selon l’avis des experts alors, vous aussi mettez-vous en mode sexe et vous verrez par votre expérience que cela n’est pas un leurre.

Réduction du risque d’accident cardio-vasculaire : Des chercheurs ont même réussi à démontrer qu’une fréquence de trois rapports au moins par semaine réduirait de moitié le risque d’attaque cardiaque. Les œstrogènes produits notamment lors de la sécrétion de la DHEA, amélioreraient aussi la santé cardiovasculaire. En faisant l’amour moins de deux fois par semaine, on bénéficie de nombreux bienfaits. En effet, par rapport à ceux qui ont des rapports une seule fois par mois, on court deux fois moins de risque d’avoir une crise rien qu’en ayant des rapports sexuels au minimum deux fois par mois. Vous remarquez donc que la fréquence de l’activité sexuelle et la mortalité présente un intérêt public assez important.

Perte de poids et l’amélioration de la forme : Il faut noter que le sexe est une activité sportive à part entière comme on vous la expliqué un peu plus haut. Un coït intense engendre la perte d’au moins 200 calories, soit autant qu’un jogging de 15 minutes environ ou une marche d’une de temps en pleine air. De même que pendant une activité physique, les rapports sexuels font augmenter la fréquence cardiaque de 70 battements par minutes, atteignant pratiquement a la fin de l’acte sexuel les 150 battements par minutes. Durant l’acte sexuel, les muscles du bassin, des cuisses, des fesses, des bras, du cou sont tous au travail. La production de testostérone est stimulée, ce qui raffermit les os et les muscles. Faire l’amour est une véritable astuce pour brûler des calories. En fonction de l’intensité du rapport sexuel, il est possible de dépenser plus de 100 calories par demi-heure. Donc mesdames si vous essayer de faire le calcul vous pourrez perdre en moyenne 1kilo par semaine si vous associez une bonne alimentation saine. Pas mal n’est ce pas ?

Meilleure résistance à la dépression : Une telle conclusion a été prise à la suite d’une étude menée en 2002 sur 293 femmes. Le psychologue américain Gordon gallup a montré que les femmes qui faisaient l’amour avec des partenaires non protégés par le préservatif étaient moins susceptibles tomber dans la dépression que celles dont le partenaire en utilisait. Une autre étude montre que la prostaglandine, une hormone qu’on ne trouve que dans le sperme, serait absorbée par la femme à travers son vagin pendant les rapports sexuels. Cette hormone masculine aurait un effet de régulateur sur les hormones féminines. Chez la femme donc la prostaglandine combattrait la dépression. C’est pour cette raison qu’on dit souvent que la femme qui a des orgasmes sur une base régulière est souvent plus détendue et moins déprimée et de meilleure humeur que les femmes qui n’en connaissent pas. Son niveau de bien-être, de satisfaction physique et émotionnelle est généralement aussi plus élevé. Faire l’amour peut également aider à trouver le sommeil plus rapidement et se sentent souvent plus calmes. Par ricochet, le sperme absorbé par le corps de la femme l’aiderait à réguler ses hormones et à diminuer le risque de développer des maladies mentales.

Meilleure résistance à la douleur : Juste un peu avant d’atteindre l’orgasme, le niveau de l’hormone ocytocine augmente de cinq fois. La production d’ocytocine va stimuler à son tour la sécrétion de la dopamine et d’endorphine, les hormones du plaisir et du bien-être qui soulageront tous types de douleurs : mal de ventre, des maux de tête, la migraine et autre… L’ocytocine devient ainsi un anti douleur naturel et extrêmement efficace. Il vous sera utile à faire diminuer la douleur des crampes par exemples ou encore d’un œdème. Chez la femme principalement, le sexe stimule la production d’œstrogène qui peut réduire les douleurs prémenstruelles et celles de l’accouchement. Il faut néanmoins noter que les femmes qui se masturbent jusqu’à l’orgasme ont un seuil de tolérance inférieur à celles qui ont l’orgasme par pénétration.Ce taux s’élève de près de 75 % pour cent.

Baisse des cas de rhumes et de grippe : Apres l’acte sexuel, la production de l’hormone prolactine augmente considérablement, ce qui entraîne une réaction des neurones du cerveau dans le bulbe olfactif, centre de l’odorat. Le sexe permet de combattre la grippe et de développer un bon odorat. En effet, cette poussée d’adrénaline provoquée par le plaisir favorise la production de l’immunoglobuline, un anticorps essentiel et un dur combattant des attaques virales. Si vous avez un rhume, juste après vos ébats sexuels vous serrez débarrassés de ce petit rhume. L’université Wiles en Pennsylvanie prétend que les individus ayant une activité sexuelle une ou deux fois par semaine ont un taux d’anticorps de type immunoglobuline A supérieur de 30% à ceux qui son inactifs sexuellement, ce qui stimule le système immunitaire. Les gens qui font l’amour minimum trois par semaine vont produire des anticorps protégeant le corps contre les infections virales, telles la grippe, le rhume. Augmentation de cet anticorps dans l’organisme rend le système immunitaire infranchissable à toute infection virale.

Meilleure dentition : Le liquide séminal contient les vitamines C ou B12, le magnésium, le calcium, la prostaglandine et la testostérone qui retardent la détérioration de la dent. La méthode de diffusion du liquide est laissée à l’imagination du lecteur. C’est aussi un bon moyen de prévenir l’apparition de la plaque dentaire.

Une meilleure prostate : Pour fabriquer le sperme, la prostate et les vésicules séminales extraient des substances comme le zinc, l’acide citrique et le potassium puis les concentrent dans le sang. Tous les potentiels agents cancérogènes présents dans le sang subiraient donc le même sort grâce au coït et le renouvèlement fréquent des spermatozoïdes. Il conviendrait donc pour les hommes d’évacuer leur sperme le plus souvent que possible en moyenne une fois par jour, ce qui leurs permettraient de lutter contre le cancer de la prostate. Un homme qui éjacule au moins cinq fois par semaine court moins de risque d’être atteint du cancer de la prostate en vieillissant. La masturbation pourrait également être une solution l’évacuation de votre sperme.

Et plus encore… Chez la femme, une pratique sexuelle régulière lui permettra de bénéficier des mêmes bienfaits que pourraient lui procurer des exercices de Kegel destinés à tonifier les muscles pelviens. Ainsi elles auront une bonne musculation de périnée permettant de mieux contrôler les flux urinaire et d’avoir des orgasmes plus fréquemment. Vous donnerez également plus de plaisir à votre conjoint du fait que votre vagin sera plus serré ce qui fait que les mouvements «va et vient» seront plus qu’intense. Plus les femmes font l’amour mieux elles le font et plus elles ressentent le plaisir et le désir d’en faire. L’ocytocine joue également un rôle dans la protection contre le cancer du sein. Il aiderait à éliminer les éléments carcinogènes des glandes mammaires.

Pour les hommes, en plus du plaisir intense que lui procure l’acte sexuel, le sexe augmenterait l’espérance de vie et préviendrait de nombreuses maladies que nous avons citez au dessus. Surtout n’oubliez pas, sortez couverts et pensez à vous hydrater. Mais messieurs réduisez le nombre de partenaire parce le fait d’aller butiner sur toutes les roses développe le cancer de la prostate.